Il est très important de bien choisir l’organisme qui va nous former au métier de coach PNL. Pour cela, il y a plusieurs critères à prendre en compte comme nos objectifs de formation, la réputation de l’organisme à choisir, les valeurs véhiculées et le cadre règlementaire de la formation proposé. 

Le cadre réglementaire de la formation de coach PNL

Avant de choisir l’organisme qui va nous donner une formation pour devenir coach PNL, il est impératif de savoir dans quel cadre s’inscrivent les activités de l’organisme de formation, que ce soit dans un cadre de formation non professionnelle ou d’une formation professionnelle continue (FPC).  Pour ce dernier, les activités de l’organisme de formation sont soumises à un certain nombre d’obligations définies par le code du travail. De plus, l’Etat (DIRECCTE-SRC) assure un contrôle administratif et financier de l’activité de formation conduite par les organismes de formation professionnelle continue ainsi que leurs sous-traitants.

Les valeurs véhiculées par l’établissement

Pour bien être à l’aise durant la formation et pour s’assurer que l’établissement en question réponde à nos attentes, il est important de connaître les valeurs véhiculées par celui-ci. En effet, en connaissant ces valeurs, vous aurez une idée de la culture de l’établissement et probablement du style pédagogique mis en œuvre au cours de la formation pour devenir coach PNL. Toutefois, il est recommandé de vérifier la cohérence entre les valeurs affichées par l’organisme de formation, leur mise en application comme lors de l’accueil téléphonique, demande d’information, réunions d’informations, entretiens, site internet… etc., et vos propres valeurs.

La réputation de l’école de coaching PNL

Un des critères pour choisir un établissement de formation pour devenir coach en PNL est sa réputation qui est difficilement modifiable. Pour connaître la réputation d’un établissement qui donne une formation pour devenir coach PNL, il faut prendre en compte le professionnalisme de ses formateurs, plus que la taille de la structure, le design de sa brochure, ou les efforts de promotion dans la presse ou internet. Si ces formateurs sont perçus comme compétents, cela va vite se faire savoir au sein de la communauté des coachs. L’école de coaching n’aura pas à déployer les efforts promotionnels importants pour se faire connaître et assurer son recrutement. Il y a également la pérennité de l’école de coaching qui pourra rassurer certains car derrière une école, il y a toujours une personne ayant une vision, une mission et des stratégies.